Homme d'affaire qui pose

Professionnels de l’immobilier : quelles différences ?

Que vous souhaitiez vous lancer dans un projet d’achat ou de vente de bien ou vous reconvertir dans cette branche professionnelle, agent immobilier n’est pas le seul métier qui existe. Apprenez à faire la différence entre tous les professionnels du secteur.

Agent immobilier

La profession la plus connue du grand public reste l’agent immobilier. Il peut exercer en tant que salarié, en agence, au sein d’un réseau franchisé ou être agent immobilier indépendant. Il est l’interlocuteur privilégié des vendeurs, acheteurs, propriétaires et locataires lors de la mise en vente ou en location d’un bien. C’est lui qui évalue les biens, organise les visites, et négocie les transactions. Il a ainsi des connaissances pluridisciplinaires, à la fois juridiques, techniques, économiques et commerciales. Selon son statut, il n’aura pas la même formation, qui peut aller d’un BTS ou DUT  à un bac 5 pour les postes à plus hautes responsabilités.

Gestionnaire d’actifs immobiliers

Ce professionnel a un champ d’action binaire : il doit aussi bien gérer des transactions que faire fructifier le patrimoine de son client. En effet, le gestionnaire d’actifs immobiliers prend en main les placements immobiliers d’un particulier ou d’une entreprise sur tous les plans : transactions, négociations, travaux, déclarations fiscales, obtention de prêts… Il est nécessairement titulaire d’un bac 5.

Négociateur immobilier

Le plus souvent indépendant, le négociateur collabore étroitement avec un agent immobilier. Il a un rôle d’expert dans tout ce qui relève de la prospection et, comme son titre l’indique, des négociations financières. Plus encore qu’un agent immobilier, ce professionnel a des connaissances pointues sur le marché de sa zone géographique, les types de biens et leur valeur, et la latitude de négociation pour les contrats ou les baux. On peut devenir négociateur immobilier à la suite d’une BTS ou d’une licence.

Syndic de copropriété

Titulaire d’un bac 2 minimum et d’une carte professionnelle, le syndic de copropriété est responsable de la gestion et de l’entretien des parties communes d’un immeuble. A ce titre, il supervise les travaux nécessaires aux ascenseurs, escaliers, halls, ainsi que le budget alloué ; il apporte son expertise juridique lors des assemblées et veille au respect du règlement intérieur et s’occupe de toute la partie financière (comptabilité, charges, fournisseurs…).

Mandataire immobilier

Tout comme le négociateur immobilier, un mandataire effectue des missions pour le compte d’un agent immobilier. Il peut exercer en tant que VRP (« voyageur, représentant ou placier ») salarié, c’est-à-dire représentant de commerce, agent commercial (indépendant), et plus rarement, salarié. Selon les missions qui lui sont confiées, il peut gérer des transactions (vente, achat), faire de la prospection (pour la vente ou la location), publier des annonces, conduire des estimations, etc. Il est recommandé d’avoir au moins un bac 3 pour exercer le métier de mandataire immobilier.